« La compétence interculturelle consiste à mobiliser des ressources personnelles pour établir une interaction adéquate avec des personnes appartenant différentes cultures », résument Lilia Simoes Forte et Eric Dionne, chercheurs de l’université d’Ottawa.

La chercheuse Darla K. Deardorff  (2011) à élaboré pour l’UNESCO une liste des aptitudes et compétences conçues comme indispensables pour acquérir des compétences interculturelles. Elle inclut :

  • le respect (« valorisation d’autrui »);
  • la conscience de soi/l’identité (« comprendre le prisme à travers lequel chacun de nous perçoit le monde »);
  • l’aptitude à regarder les choses sous un angle/point de vue différent (« en reconnaissant les similitudes et les différences entre ces points de vue »);
  • l’écoute (« participer à un dialogue interculturel authentique »);
  • l’adaptation (« être capable d’adopter temporairement une autre manière de voir »); l’aptitude à établir des relations (« nouer des liens personnels transculturels durables »);
  • l’humilité culturelle (« combiner respect et conscience de soi »).

 

Comment acquérir ces compétences?

« Comprendre sa propre culture et apprendre à interpréter les cultures comme des constructions humaines sont, l’un et l’autre, des étapes nécessaires pour apprendre à se comporter dans les interactions interculturelles », on peut lire dans le document « Compétences interculturelles. Cadre conceptuel et opérationnel », publié en 2013 par l’UNESCO.

Pour sa part, Christoph Barmeyer, professeur en management interculturel et directeur du centre des compétences sociales à l’Université de Passau (Allemagne), affirme que le développement de ces compétences ne dépend pas seulement des connaissances cognitives, mais est fortement lié à l’expérience personnelle.

Alors, pour acquérir des compétences interculturelles, n’hésitez pas à apprendre sur votre culture et celle des autres, mais surtout, n’évitez pas les occasions de côtoyer des personnes d’origines culturelles diverses.

 

Sources :

« Compétences interculturelles. Cadre conceptuel et opérationnel », UNESCO, 2013.

« L’Évaluation formative de la compétence interculturelle : regard sur le développement d’un outil alternatif », Lilia Simoes Forte et Eric Dionne, Université d’Ottawa. Actes du 25e colloque de l’ADMEE-Europe Fribourg 2013.

« Peut-on mesurer les compétences interculturelles? Une étude comparée France-Allemagne-Québec des styles d’apprentissage » . Actes XVe congrès AGRH, Montréal, 2004.