L’article Attention ! Question discriminatoire en vue, destiné aux chercheurs d’emploi d’origine immigrante, nous motive à reprendre le sujet des questions discriminatoires en entrevue afin d’aider les employeurs à les éviter.

Évidemment, plusieurs aspects de la vie personnelle d’un employé peuvent influencer la performance du travail accompli et, sans réfléchir ni le vouloir, on tombe dans la tentation de poser directement la question du type: «Avez-vous des enfants? Quelle est votre religion? »

Ces questions posées sont interdites par la Charte québécoise des droits et libertés de la personne, car elles sont discriminatoires. Pour cela, dans nos ateliers en gestion de la diversité culturelle, nous proposons aux participants de réfléchir aux raisons pour lesquelles ces sujets peuvent être importants pour le poste à combler.

Cette démarche permet de formuler les bonnes questions : «Êtes-vous disponible pour travailler les soirs et les week-ends? Pourriez-vous faire des heures supplémentaires, si nécessaire? Les mois d’avril et de mai sont très achalandés chez nous, seriez-vous prêt à relever le défi? Dans le cadre de votre travail, vous allez côtoyer des personnes très diverses : de différents âges, genre, valeurs, etc.; êtes-vous à l’aise avec ça?   »

Si vous avez des doutes par rapport aux bonnes questions à poser lors d’une entrevue d’emploi, vous pouvez toujours contacter Le Conseil des droits de la personne et des droits de la jeunesse.