« Ce mardi à 15 h 30, la fréquentation au Salon est indéniablement à la hausse », tels étaient les mots de Jonathan Chodjaï, Président du Conseil d’administration d’Immigrant Québec et organisateur de la quatrième édition du Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec.

Pour Monsieur Chodjaï, l’objectif est d’améliorer la reconnaissance auprès du public et notamment de la société d’accueil québécoise envers les problématiques liées à l’immigration : « C’est sûr qu’aujourd’hui il y a des immigrants qui sont mieux informés que par le passé, mais les défis sont encore plus grands qu’avant… on espère qu’un événement comme celui-là sera une main tendue de part et d’autre entre les immigrants et la société d’accueil. De façon très concrète sur le salon, l’augmentation et l’agrandissement de toute la partie concernant l’emploi, la reprise des CV et l’emploi express sont des volets qui sont vraiment importants pour nos visiteurs. C’est sûr que ce n’est pas un salon de l’emploi, mais c’est un endroit où ils ont l’occasion de rencontrer des employeurs intéressés par cette main d’œuvre là et c’est un pied à l’étrier pour beaucoup d’immigrants qui viennent d’arriver ».

En effet, la première journée du Salon a été marquée par la présence de la ministre Madame Kathleen Weil, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion qui insistait sur l’inclusion, la participation et le vivre ensemble dans un événement qui réunit tous les acteurs, employeurs, organismes et personnes qui cherchent des voies d’intégration en emploi.

Le salon était marqué par la présence de près de 200 exposants qui répondent aux interrogations des visiteurs. En voici quelques-uns que nous avons rencontrés :

Accompagnée de ses collaborateurs, Mme Virginia Guerstein, M. Mohamed Charradi et M. Jarryd Nmichi, Madame Arianne Justafort Commissaire adjointe au programme Emploi Nexus confiait : « C’est notre quatrième participation au Salon. C’est important, car lorsque les gens arrivent à Montréal, ils ignorent les services que nous offrons. Bien qu’ils sont dédiés aux entreprises, des fiches dressant le portrait économique des secteurs innovants ainsi que les postes les plus en demande ont été créées et  mises à leur disposition  ».

Nassim Keraouche responsable accès région à l’Orienthèque : « Nous avons eu des visiteurs venus des quatre coins du monde et qui sont hyper motivés. Notre objectif est de dire aux visiteurs immigrants que l’on ne peut plus penser le marché du travail Montréalo-montréalais. Donc nous donnons un outil supplémentaire qui est la régionalisation en leur donnant l’opportunité de travailler en dehors de Montréal à moins d’une heure de Montréal sur la rive sud ».

SIIQ2015 SIIQ2015


M. Réda Benkoula Directeur du journal L’initiative

Le journal économique <L’initiative>