M. Réda Benkoula Directeur du journal L'initiative

C’est sous le thème “La non-intégration des immigrants en emploi : méconnaissance ou discrimination ?” qu’avait lieu le 14e colloque en lien avec l’emploi des immigrants, organisé le 14 mai par La Maisonnée, un organisme d’accueil aux immigrants qui fête ses trente-cinq ans et qui accueille chaque année plus de 10000 personnes pour les aider à prendre place au sein de la société québécoise.

Le panel de professeurs et d’experts qui étaient présents lors du colloque permettait d’échanger sur les enjeux de l’intégration des immigrants dans le domaine de l’emploi et trouver les moyens de palier aux pratiques discriminatoires à l’embauche.

Pour Monsieur Hassan Hassani, Directeur du conseil d’Administration au sein de la Maisonnée, il est difficile de savoir si les personnes ne sont pas recrutées par discrimination ou par méconnaissance. Cependant en tant qu’organisme, la Maisonnée a un rôle social à jouer pour donner les chercheurs d’emploi et être à la rencontre des entreprises : « Il y a beaucoup d’employeurs qui n’ont aucune idée des diplômes que les gens détiennent et ils n’ont aucune idée du travail que les gens ont fait. Par contre dès le moment où il y a des programmes d’aide et que nous avons la possibilité d’être en contact avec l’employeur ça marche, parce que l’on arrive à le convaincre et à lui expliquer ce que les gens font…notre rôle c’est précisément d’informer et de communiquer pour faire connaitre l’immigration. Grâce à nos programmes, nous arrivons à placer les gens, en les préparant dans des ateliers de recherche d’emploi, etc. Ces cinq dernières années,  nous avons placé environ 1300 personnes ».

Nassim Keraouche qui chargé de projet à l’Orienthèque assistait d’ailleurs au colloque, car toutes les questions qui touchent à l’employabilité des nouveaux arrivants et des immigrants, ainsi que les freins à leur entrée dans le marché du travail sont toujours abordées : « Les questions qui sont abordées lors de ce colloque vont faire avancer les choses au sein des organismes qui participent à cette journée ».

Des politiques en matière de diversité

Présent lors du colloque, le Président du conseil municipal de la ville de Montréal, Monsieur Frantz Benjamin, soulignait que : « les questions relatives à l’accueil des immigrants dans le marché de l’emploi, ainsi que les obstacles systémiques à l’embauche sont débattues depuis des années déjà, mais la ville n’est pas allée de l’avant… l’administration actuelle réfléchie sur ce sujet et il devrait y avoir des annonces dans ce sens très bientôt ». Pour Monsieur Benjamin, les enjeux concernant l’intégration des immigrants et les relations interculturelles, sont très importants pour une plus grande prise de conscience qui permettra de bousculer les habitudes en matière de recrutement et en encourageant les entreprises à mettre l’emphase dans des politiques de diversité : « En vertu de la loi sur l’accès à l’emploi des organismes publics et parapublics la ville de Montréal a une obligation de résultat de façon à arriver à une meilleure représentation de la diversité au sein de son personnel. Ce que nous n’avons pas actuellement c’est une ville de Montréal qui va influencer les entreprises avec qui elle fait affaire. Il faudrait arriver à un point où il y ai une clause diversité qui encouragerait les entreprises qui auraient des initiatives d’inclusion en terme de diversité ».

Même son de cloche de la part de la Commissaire adjointe au service de développement économique de la ville de Montréal, Madame Arianne Justafort qui assistait à ce colloque, dans la mesure où l’intégration des immigrants fait partie intégrante du Programme Emploi Nexus auquel elle participe et qui consiste à offrir un soutien en matière de recrutement auprès des entreprises qui recherchent de la main-d’œuvre : « Nous travaillons directement avec les entreprises…l’idée est d’amener les entreprises à croire au potentiel des personnes issues de l’immigration…il y a des subventions qui permettent d’intégrer cette main d’œuvre et nous sommes prêts à les aider en leur donnant par exemple des informations concernant la gestion de la diversité et nous nous déplaçons au sein même des organisations avec un guide qui contient tous les programmes qui permettent d’intégrer la clientèle immigrante ».

M. Réda Benkoula Directeur du journal L’initiative

Le journal économique <L’initiative>