Ultime étape du modèle L.I.R.E, celle du suivi s’inscrit dans la lignée de ce que la littérature sur la dotation en ressources humaines indique, soit qu’il est important de s’assurer que les employés récemment embauchés puissent s’intégrer rapidement à leur environnement de travail. Pour ce faire, non seulement il est important de s’assurer que le ou les nouveaux employés DQE soient en mesure d’effectuer leur travail au mieux de leurs compétences, mais que l’environnement soit en mesure d’adapter ses processus à une logique interculturelle au sein de laquelle tous peuvent exprimer leurs talents et compétences. Ce suivi devrait se structurer autour de quelques aspects importants dont :

  1. Faire une identification adéquate de l’intégration de la personne DQE en mettant l’accent sur son rendement mais également sur la manière dont cette personne est reçue par ses collègues. Les liens, formels et informels, qu’elle entretien avec ces derniers est souvent un indicateur fiable du niveau d’intégration et, par conséquent, peut expliquer la qualité du rendement fourni.
  2. Le suivi ne doit pas porter exclusivement sur la personne DQE mais aussi sur ’environnement organisationnel dans son ensemble. Le virage interculturel a-t-il été pris? En quoi consiste-t-il? Les pratiques mises en place à cet effet (formation en gestion de la diversité, activités interculturelles, etc.) sont-elles bien reçues par l’ensemble du personnel?
  3. Dans une optique plus large que celle de la diversité ethnoculturelle, le suivi doit se traduire également par une approche d’amélioration continue du processus de dotation ainsi qu’une planification proactive et raffinée de la main d’œuvre.
  4. Globalement peut-on observer, depuis l’arrivée d’employés DQE, des changements notables au sein de l’organisation? Ces changements peuvent être de l’ordre de l’ambiance de travail, mais également au niveau du rendement général de l’entreprise, incluant le service à la clientèle. Il est entendu que l’analyse des effets de tels changements n’est pas facile à effectuer. Mais néanmoins il est toujours possible de faire un court diagnostic des répercussions que peut avoir l’arrivée de nouveaux employés, notamment lorsque cela implique des changements liés à la rencontre de cultures.

L’étape du suivi est cruciale à l’intérieur d’une logique interculturelle de rétention car elle complémente l’élément embauche de notre modèle. La figure suivante schématise les 5 éléments de la logique interculturelle de rétention et d’embauche proposée:

L.I.R.E


Nous rappelons que les 5 étapes du modèle L.I.R.E. sont : reconnaissance; identification; évaluation; décision; suivi.

Emploi Nexus publiera chaque vendredi, l’analyse de chacune des 5 étapes du modèle L.I.R.E.


Étude réalisée par Maher Najari et Sébastien Arcand pour © Emploi Nexus